La disparition de Manela

Animation RP

Des affiches sont placardées un peu partout dans Lighthaven, vous pouvez y lire ceci :

Recherche toutes informations concernant Manela, disparue depuis le 12 janvier 546.
Environ 1m75, de corpulence athlétique, cheveux bruns et yeux bleu clair, âgé de 24 ans. Habillée généralement d’une veste et d’une jupe longue de couleur claire.
Forte récompense
Contactez Egolas, au village situé au nord-est des montagnes de Jarko.

Une nouvelle forme d’animation est mise en place ici : à la manière du jeu de rôle sur table, elle a pour but de vous mettre en immersion totale avec le monde qui vous entoure.
Chaque action que vous ferez aura forcément une conséquence.

  •  RP obligatoire en local pour décrire vos actions et vos choix, un CC sera mis à disposition pour parler plan de jeu entre vous (donc HRP).
  •  Vous pouvez échouer ! Et oui, vous pouvez être de très haut level, cela ne fait pas de vous des demi-dieux.
  •  Des éléments au sol vous indiqueront qu’il va se passer quelque chose et qu’il faut vous arrêter.
  •  Vous devrez rester groupés durant l’animation.
  •  Le nombre de places est limité à 5 joueurs.

L’animation durera environ 2 à 3 heures et est prévue le mercredi 20 janvier à 21h FR. D’autres sessions sont programmées dans le cas où vous seriez nombreux. La suivante serait le samedi 23 janvier à 21h FR.

Par ici les inscriptions !

Résumé d’animation

L’animation s’est finalement déroulée sur deux sessions présentant le même scénario à deux groupes d’aventuriers distincts. Malgré un parcours légèrement différent, chaque groupe a connu la même issue. L’animation s’est déroulée avec une première partie assez libre de type « enquête », puis une seconde partie où chaque étape nécessitant une action de la part des joueurs était indiquée. C’est là que la chance pouvait leur sourire ou non. L’avancement des aventuriers fut déterminée grâce à leur réussite au jet de dés. Voici un résumé de ce qui fut joué.

Bonne lecture !

Par bonté d’âme ou par appât du gain, un groupe d’aventuriers se rend dans le village d’Egolas afin d’en apprendre plus sur la disparition de Manela, sa fille.

Ils y apprennent que chaque semaine, Manela se rend à Lighthaven pour y faire un marché. Elle en revenait généralement sans tarder, le temps de faire le chemin. Les aventuriers décident alors de faire le chemin qu’aurait pu suivre la jeune fille en partant du village. Sur la route, peu après l’île des orcs, ils interrogent Rogion, un garde en faction pour le royaume de Goldmoon. Il se souvient de Manela, elle lui apporte toujours une fleur fraîchement cueillie sur le trajet à l’aller et il se rappelle bien l’avoir vue repasser avec un sac de victuailles avant sa disparition.

L’enquête amène alors les aventuriers à rebrousser chemin pour trouver des traces du passage de la jeune fille entre le pont et son village. Après de longues minutes de recherche ils trouvent un plan de fleurs. Là, cachée par des feuillages dans un pic rocheux, ils découvrent une entrée. Ils s’engouffrent alors dans une caverne inconnue des cartes…

Des cris de douleurs résonnent faiblement dans la caverne et les glacent d’effroi. L’air est malsain… Avançant dans la grotte, ils tombent sur le cadavre de créatures humanoïdes. Ils examinent les corps et les fouillent… Plus loin, l’atelier d’un artisan forgeron sans doute, abandonné… un journal… Les aventuriers les plus chanceux ou érudits parviennent à trouver une page contenant un indice précieux pour leur survie. Ils ne le savent pas encore et continuent leur exploration.

En s’enfonçant encore plus loin dans la caverne, des toiles d’araignées leur barrent le chemin. Par mégarde, certains auraient pu s’y trouver piégé ! C’est alors qu’une horde d’araignées attaquent les aventuriers. Ils en viennent à bout après plusieurs minutes de combat, mais cette caverne en est infestée ! Dans l’antre de ses dangereuses arachnides, les aventuriers reprennent prudemment leur progression après s’en être débarrassés.

Dans un recoin de la caverne, une lumière incandescente attire le petit groupe. Ici, un esprit leur en apprend un peu plus sur ce qui a pu se passer… le chaudron… un antidote… certains ont-ils été mordus ? Y en aura-t-il suffisamment ?

C’est alors que plus loin, sur un pan de mur, les courageux volontaires retrouvent le corps d’un homme sans vie pris dans les fils d’une dense toile. Que choisissent-ils de faire ? Libérer le corps ? Mais comment et quels risques… ? L’indice aura été précieux à ce moment là, la chance aussi.

Eprouvés, mais téméraires, les aventuriers finissent par retrouver une jeune fille retenue dans une toile. Manela ? Alors qu’ils tentent de la libérer, une arachnide différente bien plus grande et grosse que les précédentes les attaque vivement. Une fois la créature tuée, des tremblements se font sentir et un bruit sourd se fait entendre : la caverne s’effondre… serait-ce la fin pour ces hommes?

Portant Manela affaiblie par le poison des arachnides, les aventuriers rebroussent chemin pour sortir de là. Les éboulements de roches leur bloquent le passage. Ils prennent alors une autre direction dans cette immense caverne. Un courant d’air guide les aventuriers, une brèche s’est formée. L’effondrement de la montagne n’est qu’une question de temps.

De justesse, ils laissent derrière eux cette caverne maintenant écroulée, priant qu’aucune de ses créatures ne s’en soient sorties indemnes.

Une fois de retour au village, l’étreinte de la fille et du père sonne la fin heureuse de l’histoire… Les volontaires sont alors récompensés de leur courage et invités à un festin de dorade grillés, avant de les saluer pour les laisser reprendre la route vers d’autres aventures.