! Discord officiel du serveur !
>>> https://discord.gg/MZYyYxd <<<

[MAJ 2.466] Activation du respawn par timer sur T4C Neerya !
Faites-nous vos retours sur le sujet dédié dans le forum Suggestions, avis et critiques.

L'écrit des mots dits.

Si vous aimez développer l'histoire de votre personnage et présenter sa description, partagez-les avec la communauté.
Avatar de l’utilisateur
Kage
Messages : 322
Inscription : 05 janv. 2015, 01:17

22 juin 2015, 01:52

C'est apres une longue hésitation et, une fois décision prise, de longues heures de recherches, de souvenirs enfouis tant que d'écrits, que l'édile laissera circuler quelques exemplaires de ses pensées couchées.
Porté par le vent d'un hiver,
Mourrant,
Le bruit du bec d'un pic-vert,
Récalcitrant.
Plus rien qui ne perturbe un ether,
Pas meme un vieil écho déletere,
Pas meme la culbute d'un cul de verre,
Trinqué en silence aux chants absents.
Pas plus que le grondement horizon d'une colere,
Ou d'un tonnerre ...

C'est de mort dont il s'agit,
De mort et de souvenirs départis,
De leur histoire perdue
Et qu'on enterre,
Dans ce silence qui se drape,
Au froid de nos miseres.
Dernière édition par Kage le 20 juil. 2015, 16:22, édité 4 fois.
Image
Si un homme ne fait que ce qu'on exige de lui, il est un esclave. S'il en fait plus, il est un homme libre.
“J'irai dans l'oubli, au-delà du bien et du mal, me réconcilier avec moi-même.”
Avatar de l’utilisateur
Kage
Messages : 322
Inscription : 05 janv. 2015, 01:17

22 juin 2015, 01:54

Voila que c'est du noir en lieu du vert
Et qu'il est tard et bientot l'heure d'hier,
Pour l'oeil hagard que sa poche fait sévère,
Au visage blafard d'un jumeau plus clair.

Comme une cocarde dont il serait fier,
Une couche de fard a grimer la paupière,
Sur son regard triste et solitaire,
Pour ne plus voir que des demi miseres.
Image
Si un homme ne fait que ce qu'on exige de lui, il est un esclave. S'il en fait plus, il est un homme libre.
“J'irai dans l'oubli, au-delà du bien et du mal, me réconcilier avec moi-même.”
Avatar de l’utilisateur
Kage
Messages : 322
Inscription : 05 janv. 2015, 01:17

22 juin 2015, 03:03

Ici sera précisé que les mots furent ceux improvisés lors du concours déloquence organisé a la capitale peu apres son arrivée au Royaume.
[align=center]Rose qui s'epanoui, Rose, éclatante;
Rose de mes nuits, Rose... décadante.
Aux doux petale, la crainte épine,
Jamais fatale, douleur si fine.
De ta beauté diaphane et tes humeurs changeantes.
Plus que mon doigt, mon coeur sanglante
Et je te sanglote.

~~~

L'un n'est l'autre qu'en s'y melant,
De un de deux, ils ne sont plus
Et de trois, ne sont que l'union des deux,
Ne faisant plus qu'un.
Trois,
Comme les piliers,
De toute chose qui se veut equilibrée,
Trois,
Le debut de tous, est venu.

~~~

Trois fois,
Essaie toujours trois fois.
La premiere te decouvre,
La seconde t'affirme,
La troisieme te reussi.
Trois fois, essaie toujours trois fois.

~~~

Et si tu es trop a l'etroit,
Cette liberté tu te l'octroies,
Comme le fleuve a son détroit...
[/align]
Image
Si un homme ne fait que ce qu'on exige de lui, il est un esclave. S'il en fait plus, il est un homme libre.
“J'irai dans l'oubli, au-delà du bien et du mal, me réconcilier avec moi-même.”
Avatar de l’utilisateur
Kage
Messages : 322
Inscription : 05 janv. 2015, 01:17

22 juin 2015, 03:58

[align=center]Mes songes sont de nous,
Mes éveils sont pour vous.
Vous ne quittez ma tete
Que pour prendre corps
Et peupler ces vides,
Qui emplissent mon décor.

Vous etes tout et partout
Lorsque je m'endors
Et si j'ouvre les yeux,
Il n'y a plus de nous,
Que ces reves morts.

Pourquoi quand je l'avoue
Cet amour m'est un tort,
Pourquoi toujours debout
S'il est couché, mon sort ?

Je ne sais ni le taire,
Ni le faire tabou,
Sans craindre le regret,
Meme au prix du remord.[/align][/color]
Dernière édition par Kage le 25 juin 2015, 20:10, édité 3 fois.
Image
Si un homme ne fait que ce qu'on exige de lui, il est un esclave. S'il en fait plus, il est un homme libre.
“J'irai dans l'oubli, au-delà du bien et du mal, me réconcilier avec moi-même.”
Avatar de l’utilisateur
Kage
Messages : 322
Inscription : 05 janv. 2015, 01:17

22 juin 2015, 05:02

La solitude est un poison que le temps fait de plus en plus virulent...
Image
Si un homme ne fait que ce qu'on exige de lui, il est un esclave. S'il en fait plus, il est un homme libre.
“J'irai dans l'oubli, au-delà du bien et du mal, me réconcilier avec moi-même.”
Avatar de l’utilisateur
Kage
Messages : 322
Inscription : 05 janv. 2015, 01:17

22 juin 2015, 05:30


Je sacrifie au ridicule,
Dans des ivresses,
Des inconsciences sans scrupule
Et des bassesses...
Aux éthyles et aux volutes,
Qui m'engourdissent et qui m'enfument,
Sens et souvenirs, joies et amertumes;
Pour n'y laisser que des ébauches
Et des brumes,
De débauches somnanbules.

~~~

Altère mon décor,
Altère.
Fige a mon corps,
Les vapeurs des amphores,
Altières,
Qui s'evaporent
Et métaphorent,
Amères,
Sur ma petite mort.
Dernière édition par Kage le 30 juin 2015, 21:09, édité 1 fois.
Image
Si un homme ne fait que ce qu'on exige de lui, il est un esclave. S'il en fait plus, il est un homme libre.
“J'irai dans l'oubli, au-delà du bien et du mal, me réconcilier avec moi-même.”
Avatar de l’utilisateur
Kage
Messages : 322
Inscription : 05 janv. 2015, 01:17

22 juin 2015, 16:22

De fiel et d'acide,
La Bile et l'aboie.
Rageux et aride,
Le fou fait son roi...

Brulant de dédain,
De morgue et de rien,
Belliqueux et hautain,
L'arrogant fait crétin.

Je ferais son corps froid
Et son visage sans ride;
Lui offrirait trépas
Et repos par le vide.
Image
Si un homme ne fait que ce qu'on exige de lui, il est un esclave. S'il en fait plus, il est un homme libre.
“J'irai dans l'oubli, au-delà du bien et du mal, me réconcilier avec moi-même.”
Avatar de l’utilisateur
Kage
Messages : 322
Inscription : 05 janv. 2015, 01:17

23 juin 2015, 01:56

Comme un souvenir prié,
D'y revenir chaque année.
D'octobre a mai le regretté,
Nous fait languir ses suées.

Sanglot-longs d'automnes abimés;
Bourgeons de printemps, extirpés
Aux suaires d'hivers entetés,
Renait, refleuri, doux été.

Passé le froid, passé le gris.
Passé le vent, passé la pluie.
Promises chaleurs, flaneries,
Feront mes humeurs allanguies;

Malgré l'ombre au tableau noirci,
Comme un nuage au ciel radieux,
Quand ces plaisantes eclaircies,
Feront de moi un homme, plus vieux.
Dernière édition par Kage le 23 juin 2015, 10:54, édité 1 fois.
Image
Si un homme ne fait que ce qu'on exige de lui, il est un esclave. S'il en fait plus, il est un homme libre.
“J'irai dans l'oubli, au-delà du bien et du mal, me réconcilier avec moi-même.”
Avatar de l’utilisateur
Kage
Messages : 322
Inscription : 05 janv. 2015, 01:17

23 juin 2015, 02:35

[align=center]Tu l'entends là, ce grondement sourd ?
Et ces battements étouffés ?
Tu le sens toi, le violent de ces embardées,
Le tumulte qui fut annoncé ?

Je m'éprends, moi et je m'égare d'amour
Et des relents navrés de mon coeur ardent,
Cet enflammé qui chute a la volée,

Quand tout se fait désirs refoulés,
Plaisirs refusés, hontes inavouées,
Ou pire encore, mes peurs infondées.

Mes mots sont lourds, mes mots sont laids,
De vains atours pour mes égards si niais,
Qui ne meriteront jamais, qu'un regard biais.

Tant, qu'on prie bientot le temps de passer,
Que l'oubli, cette délivrance, me soit accordé.
[/align]
Image
Si un homme ne fait que ce qu'on exige de lui, il est un esclave. S'il en fait plus, il est un homme libre.
“J'irai dans l'oubli, au-delà du bien et du mal, me réconcilier avec moi-même.”
Avatar de l’utilisateur
Kage
Messages : 322
Inscription : 05 janv. 2015, 01:17

24 juin 2015, 16:03

Ici sera glissé un parchemin, pièce rapportée, annoté comme une vieille chanson d'un folklore local et dont il sera précisé qu'il a ici sa place pour parler a la sienne.
[align=center]J'ai besoin encore et toujours
J'ai besoin d'entrer chez une femme
D'en sortir au petit jour
Avec un peu moins de flammes
Dans les yeux
Quand je te regarde
Car notre amour à tous les deux
Y'a que moi qui le garde

J'ai besoin d'entrer chez une femme
Chez une autre que toi
Toi t'as perdu ma flamme
Ma flamme qu'était pour toi
J'ai besoin de t'oublier
Ne pas te reconnaître
Partout où je vais
J'ai besoin de renaître

J'ai besoin de vivre
De vivre devant moi
Ceux qui m'aiment me suivent
Je sais toi tu restes là
J'ai besoin d'aimer
Je ne sais rien faire d'autre
J'ai besoin d'aimer
Et c'est pas ta faute

C'est ma faute à toi
Toi qu'est trop belle
Toi t'es trop belle pour moi
Et les belles, elles sont cruelles
Pour ceux qui les veulent
Pour ceux qui les ont pas
Pour ceux qui sont tout seul
Pour ceux qui ne savent pas
Pour ceux qui marchent des heures
Et qui vont nulle part
Pour ceux qui boivent
Pour ceux qui ne dorment pas
Pour ceux qui chantent
Qui chantent
Pour ceux qui chantent
Qui chantent pour toi[/align][/color]
La rue Ketanou - ma faute à toi
Image
Si un homme ne fait que ce qu'on exige de lui, il est un esclave. S'il en fait plus, il est un homme libre.
“J'irai dans l'oubli, au-delà du bien et du mal, me réconcilier avec moi-même.”
Répondre