En ce moment, sur T4C Neerya
! Discord officiel du serveur !
>>> https://discord.gg/MZYyYxd <<<
Rejoignez-nous !
ANNIVERSAIRE DU SERVEUR
Nous abordons la dernière semaine des festivités ! La limitation du nombre de tickets à 2 par joueur ne sera plus en vigueur. Profitez des derniers jeux proposés pour remporter encore plus de tickets et augmenter vos chances de gagner les meilleurs lots !

[Mythes et mysticismes] Le Voile, les métaplans et la magie

Consultez la Grande Bibliothèque pour en apprendre plus sur l'histoire d'Althéa.
Avatar de l’utilisateur
Bibliothécaire
Animation (jeu de rôle)
Animation (jeu de rôle)
Messages : 18
Inscription : 23 août 2014, 19:11

19 janv. 2015, 20:04

Selon les légendes, la création est agencée en trois continents superposés : les Cieux où résident les dieux, Althéa où demeurent les êtres vivants, et les Enfers où les âmes pécheresses sont châtiées par les démons. La déesse Neerya tissa un Voile destiné à les séparer et à maintenir leur cohésion, sans lequel ils s'effondreraient les uns sur les autres. Bien qu'il soit considéré comme immatériel, il serait est formé de continents éthérés (aussi appelés métaplans élémentaires) séparés par des fleuves de mana pure. Les magiciens ne font que s'introduire dans une fracture du Voile pour y puiser de la mana, qui une fois soumise à leur volonté devient de la magie opératoire. Le fait que les sorciers utilisent un savoir profane tandis que les prêtres accèdent à la magie par leur foi ne modifie en rien ce processus, qui est universel.

Les métaplans sont évoqués au travers de plusieurs textes anciens elfiques, malheureusement incomplets étant donné leur état de décomposition avancé. Tout ce que nous savons, c'est qu'ils sont au nombre de quatre chacun étant lié à l'un des éléments primordiaux : le feu, l'eau, la terre et l'air. Nos érudits ont tenté de compléter ce savoir par la logique, en évoquant l'hypothèses d'autres métaplans dédiés à la magie arcanique, à la magie noire et à la magie blanche, mais rien n'est alchimiquement prouvé.

Quant aux fleuves de mana pure, le terme en lui-même pourrait être inexact. Un praticien de la magie à en effet l'impression de s'abreuver à un flux ou à un courant, mais rien d'autre ne vient confirmer l'existence de fleuves en tant que tels, même éthérés.

Ainsi, le Voile peut être considéré comme un monde dont on aurait à peine exploré les rivages et dont la carte serait une terra incognita, à l'instar de celle d'un explorateur. Respectivement, les démonologues et les théurgistes permettent quant à eux le voyage des entités démoniaques ou divines dans notre monde, qui y parviennent grâce à une fracture du Voile immatériel.

Un court texte elfique, apocryphe et rédigé en prose, évoque cependant une légende troublante quant aux dangers d'un potentiel dérèglement au sein même du Voile. Son auteur affirme que chaque utilisation opératoire de la magie déséquilibrerait sensiblement l'harmonie entre les métaplans. Par exemple, le fait de lancer un sort élémentaire du feu attiserait les braises du métaplan du feu au détriment des autres continents éthérés. L'équilibre étant assuré par la pratique des autres écoles de magie. Si un jour l'une d'entre elle venait à devenir prépondérante par rapport aux autres, un cataclysme pourrait survenir et engloutir la création.

Extraits de "Mythes et mysticismes", par Etheanan.
Verrouillé