En ce moment, sur T4C Neerya
! Discord officiel du serveur !
>>> https://discord.gg/MZYyYxd <<<
Rejoignez-nous !
ANNIVERSAIRE DU SERVEUR
Nous abordons la dernière semaine des festivités ! La limitation du nombre de tickets à 2 par joueur ne sera plus en vigueur. Profitez des derniers jeux proposés pour remporter encore plus de tickets et augmenter vos chances de gagner les meilleurs lots !

[Histoire althéenne] Chronologie des souverains de Goldmoon

Consultez la Grande Bibliothèque pour en apprendre plus sur l'histoire d'Althéa.
Avatar de l’utilisateur
Bibliothécaire
Animation (jeu de rôle)
Animation (jeu de rôle)
Messages : 18
Inscription : 23 août 2014, 19:11

03 janv. 2015, 22:31

Théodred et sa descendance directe
Théodred le Magnifique (-12 à 21)
Théodred II l'Héritier (21 à 36)
Théodred III (36 à 39)
Théodred IV (39 à 57)
Théodred V (57 à 64)

Instauration de la monarchie élective au sein de la famille Goldmoon
Théodémir (64 à 81)
Théodred VI (81 à 102)
Théodose  (102 à 117)
Théodebert (117 à 118)
Théodebert II (118 à 124)
Théodebert III (124 à 129)
Théodulf le Pillard (129 à 144)
Théodulf II le Pieux (144 à 181)
Théodred VII (181 à 199)
Théodulf III (199 à 231)
Théophane (231 à 234)
Théophaste (234 à 244)
Théodebert IV (244 à 247)
Théodose II le Borgne (247 à 276)
Théodose III (276 à 283)
Théodémir II (283 à 298)
Théodémir III (298 à 308)
Théodémir IV (308 à 320)
Théophane II le Lépreux (320 - 331)
Théodulf IV le Possédé (311 à 334)
Théodémir V (334 à 341)
Théodémir VI (341 à 361)
Théophaste II (361 à 374)
Théodémir VII (374 à 381)

Monarchie absolue par descendance directe
Théodémir VIII le Grand (381 à 392)
Théodémir IX (392 à 394)
Théobald (394 à 401)
Théodora (401 à 409)
Théophane III  (409 à 420)
Théophane IV l'Usurpateur (420 à 427)
Théophane III (427 à 441, restauré)
Théodulf V (441 à 451)
Théodulf VI (451 à 463)
Théodulf VII (463 à 471)
Théodebert V (471 à 478)
Théopold le Conquérant (478 à 528)
Théodore dit le Treizième (528 à 542)

Restauration de la monarchie élective au sein des citoyens de Goldmoon
Théobald II, de nom Mordrick Maensel (août 542 à décembre 544)
Théodebert VI, de nom Metanas (janvier 544 à février 544)
Théodulf VIII, de nom Uriel (mars 544 à décembre 544)
Théophane V, de nom Varriw (mai 545 à février 546)
Théodebert VII, de nom Kirk Hancook (décembre 547 à

Chronologie extraite de "Encyclopédie de l'histoire althéenne, des âges sombres à l'âge des rois", par Tobias.
Avatar de l’utilisateur
Bibliothécaire
Animation (jeu de rôle)
Animation (jeu de rôle)
Messages : 18
Inscription : 23 août 2014, 19:11

05 janv. 2015, 19:52

Théodred le Magnifique (-12 à 21)
Théodred est considéré comme le premier souverain semi-légendaire du royaume de Goldmoon. Jeune chef d'une tribue humaine originaire de ce qui sera appelé plus tard l'île du Roi, il débarque sur Raven's Dust avec quelques dizaines de guerriers et une poignée de familles en -12. De cette colonie, il pose les fondations de la capitale de Silversky,  qui marque le commencement du calendrier althéen. Théodred organise une monarchie primitive en se couronnant roi. Il eu quatre fils, qui deviendront tour à tour ses successeurs. Il meurt de vieillesse, en l'an 21.

Théodred II l'Héritier (21 à 36)
Fils aîné de Théodred le Magnifique, il prend la succession de son père directement après sa mort. Son règne est marqué par la consolidation de la colonie de Silversky et l'évangélisation de son peuple par des prédicateurs artherkiens, qui fondent l'Ordre du Temple. Eudes, le premier Commandeur de l'Ordre, fut un ami personnel de Théodred II  et fut nommé chambellan du royaume en l'an 32, avant d'être évincé peu de temps avant la mort du roi, qui survint en l'an 36. Il est probablement décédé de maladie, étant donné que le sud-est de Raven's Dust était formé à l'époque de marécages qui provoquaient des fièvres souvent fatales.

Théodred III (36 à 39)
Deuxième fils du roi Théodred le Magnifique, Théodred III ne règna que trois années, de 36 à 39 où il trouve la mort pour une raison inconnue. Il n'est connu que pour avoir instauré la tradition de renommer les rois de Goldmoon après leur décès avec un prénom commençant par le préfixe Théo, en rappel du fondateur de la dynastie.

Théodred IV (39 à 57)
Avant dernier fils du roi Théodred le Magnifique, Théodred IV connu un règne long de dix-huit ans, considéré comme long pour l'époque. C'est durant son règne que fut fondé la nation rivale de Waterfalls, sur une grande île située au nord-ouest de Silversky. Son règne est encore peu connu des historiens royaux. Il décède de vieillesse, en l'an 57.

Théodred V (57 à 64)
Fils cadet de Théodred le Magnifique, Théodred V est le dernier descendant direct du fondateur du royaume. Sous la pression de la noblesse guerrière de la cour, il instaure la monarchie élective pour désigner son successeur. Celui-ci devra désormais être issu de la famille des descendants de Théodred le Magnifique. Théodred V meurt en l'an 64, peu de temps après avoir organisé de son vivant l'élection du prochain roi qui n'est autre que son neveu, qui prendra le nom de Théodémir.

Extraits de "Encyclopédie de l'histoire althéenne, des âges sombres à l'âge des rois", par Tobias.
Avatar de l’utilisateur
Bibliothécaire
Animation (jeu de rôle)
Animation (jeu de rôle)
Messages : 18
Inscription : 23 août 2014, 19:11

26 avr. 2015, 02:26

Théodemir (64 à 81)
Dernier fils survivant de Théodred IV, Théodemir fut associé au pouvoir par son oncle Théodred V peu de temps avant sa mort, ce qui facilita son élection. C'est sous son règne que la colonisation lointaine de Stoneheim a commencé, mais les rares sources de l'époque ne précisent pas si des colons de Silversky ont participé directement à ce mouvement migratoire. En effet, l'origine des tribus humaines qui se sont installées sur Stoneheim demeure obscure, en tous cas rien n'indique que cette île fut un jour revendiquée par la couronne des Goldmoon. Il décède de mort violente lors d'une partie de chasse en l'an 81.

Théodred VI (81 à 102)
Petit-fils de Théodred II, il monta sur le trône électif peu de temps après la mort du roi Théodemir. En l'an 90, il finança secrètement un groupe de clercs qui a décidé de reformer l'Ordre du Temple sur Stoneheim, qui avait été dissous plusieurs décennies auparavant. C'est ainsi grâce à Théodred VI qu'existe encore aujourd'hui le bastion historique du Temple, actuellement occupé par Sir Beltigan. Il décède après vingt et un ans de règne, en l'an 102.

Théodose (102 à 117)
A partir du premier siècle, la généalogie royale devient incertaine et ce pendant près de trois siècles. Ce n'est véritablement qu'à partir du règne de Théodémir VIII le Grand que l'on est certain du lien de parenté entre les souverains. Théodose fut ainsi élu en 102 sans que l'on connaisse ses origines exactes, bien qu'il fasse partie de la famille des Goldmoon. Ce sera le cas de tous les souverains jusqu'en 542. Son règne n'eut rien de notable et il mourut en 117.

Théodebert (117 à 118)
Le règne de Théodebert fut très court, seulement quelques mois en 117 et en 118. Il succomba rapidement d'une grave maladie, appelée à l'époque mal des bourbiers, probablement la même qui a tué Théodred II près d'un siècle auparavant.

Théodebert II (118 à 124)
Son élection fut marquée par une épidémie généralisée du mal des bourbiers, qui emporta près d'un quart de la population de Silversky. Théodebert II a concentré son action sur l'établissement d'un plan d'assainissement des marécages avoisinants la cité royale. Comme son prédécesseur, il décéda suite à de fortes fièvres en l'an 124 après six ans de règne.

Théodebert III (124 à 129)
Considérablement affaibli par l'épidémie du mal de bourbiers, le royaume connu une grave période de récession économique sous le règne de Théodebert III, encore aggravée par un plan d'assainissement des marais mal géré malgré une planification astucieuse. Impopulaire et accusé de tous les maux accablant Silversky, Théodebert III fut massacré en l'an 129 lors d'une mutinerie de sa propre garde royale.

Théodulf le Pillard (129 à 144)
L'élection du successeur de Théodebert III a été organisée dans un climat chaotique, marqué par une persistance de l'épidémie du mal des bourbiers, une situation économique désastreuse et une population au bord de l'insurrection. Profitant de ses talents d'orateur, Théodulf su canaliser le désespoir du peuple en désignant un bouc émissaire à la fois proche et étranger, la cité-Etat de Waterfalls. Montant de toutes pièces un cassus-belli à base de contentieux territoriaux, il organisa en l'an 133 un raid contre la cité, pillant ses greniers de nourriture et prenant en otage plusieurs guérisseurs. Cette action hostile permis à la fois d'adoucir la crise économique, mais également de juguler l'épidémie venant des marécages. Théodulf voulu continuer à piller la cité-Etat, mais les troupes royales furent mystérieusement incapables de retrouver l'itinéraire. A peine deux ans plus tard en l'an 135, Waterfalls fut pratiquement engloutie par un raz-de-marée. Les sources royales dressent ainsi un portrait en demi-teinte du règne de Théodulf, à qui elles ont donné le surnom de Pillard, sans pour autant créer une légende noire autour de lui. Il mourut de vieillesse en l'an 144.

Théodulf II le Pieux (144 à 181)
L'élection du successeur du roi-pillard fut marquée par un sentiment de repentance dans l'assemblée des nobles du royaume. Le raid contre Waterfalls puis la destruction de cette cité-Etat par les forces de la nature a crée une crainte de subir les foudres du dieu Artherk. C'est dans ce contexte que fut élu un jeune homme d'une branche cadette des Goldmoon en prenant le nom de règne de Théodulf II, avec comme programme d'expier le crime collectif perpétré par son peuple contre Waterfalls. Se révélant être un bon administrateur, il mena à bien le programme d'assainissement des marécages du sud-est de Raven's Dust, mettant ainsi fin à la menace des épidémies fiévreuses en plus de donner du travail aux nombreux indigents de l'époque. Sous son règne eu lieu une  crise religieuse majeure dans la cité libre de Lighthaven sur Arakas, marquant la fondation du culte ogrimarien. Faisant preuve d'une grande piété personnelle, Théodulf II a sans aucun doute évité la propagation de l'hérésie sur Raven's Dust. Il décéda paisiblement en l'an 181 et son règne laissa un souvenir durable auprès du clergé d'Artherk. Encore de nos jours son nom est célébré dans certaines messes de la basilique de Silversky, en tant que roi-prêtre.

Théodred VII (181 à 199)
Associé au pouvoir pendant les derniers mois du règne de Théodulf II, il fut probablement son fils ce qui facilita son élection par l'assemblée des nobles. Élevé dans une grande dévotion mais dénué de talent particulier, Théodred VIII n'a rien laissé de notable à la postérité à part la construction d'un gigantesque jardin commémoratif de la mémoire de l'action de son père. On peut encore en observer les dernières empreintes au sud de la ville de Silversky, où il ne subsiste que le tracé de quelques cours d'eau en forme de rosace. Il meurt à la fin du deuxième siècle de notre calendrier, en l'an 199.

Théodulf III (199 à 231)
Le règne de trente deux ans de Théodulf III, exceptionnellement long pour l'époque, a été celui d'une période d'expansion pacifique et de paix pour le petit royaume fondé par la famille des Goldmoon. Selon les sources, son élection a été particulièrement difficile et de nombreux tours ont été nécessaires pour dégager une majorité. C'est sous le règne de Théodulf III que la petite bourgade qu'est Silversky est devenue une véritable ville. Il décéda de vieillesse en l'an 231.

Extraits de "Encyclopédie de l'histoire althéenne, des âges sombres à l'âge des rois", par Tobias.
Avatar de l’utilisateur
Bibliothécaire
Animation (jeu de rôle)
Animation (jeu de rôle)
Messages : 18
Inscription : 23 août 2014, 19:11

26 avr. 2015, 19:53

Théophane (231 à 234)
Élu à un âge avancé suite du long règne de Théodulf III, le roi Théophane n'a rien laissé de marquant dans l'histoire à part un recueil de poésie inachevé, parfois encore étudié de nos jours dans certaines écoles. Il meurt après un peu plus de trois ans de règne, en l'an 234.

Théophaste (234 à 244)
La longue période de paix de près d'un demi siècle se poursuit sous la décennie du règne de Théophaste. Il entreprend néanmoins de bâtir de solides murailles autour de Silverky, pour remplacer la précédente palissade vieillissante faite de bois et de torchis. Il s'éteint paisiblement en l'an 244, eu de temps après avoir associé au pouvoir son fils, qui sera élu sous le nom de Théodebert IV.

Théodebert IV (244 à 247)
De faible constitution physique depuis la petite enfance et couvé par son père Théophaste, Théodebert IV doit en partie son élection par l'assemblée des nobles par la reprise de la tradition de l'association au pouvoir. Après quelques mois de règne, il tombe malade des poumons et ne sort plus du castel royal. Son esprit étant aussi vif que sa chair est faible, Théodebert IV utilise les deux dernières années de son règne à coucher par écrit les lois fondamentales de dévolution de la couronne, qui ont toujours été de tradition orale. Il décède après trois jours de souffrances, en automne 247.

Théodose II le Borgne (247 à 276)
Jumeau du précédent roi Théodebert IV, il est, au contraire de son frère, vigoureux et reconnu pour sa grande force physique. Doté de ces qualités charismatiques qui impressionnent l'assemblée des nobles, il n'a aucun problème à être élu à la tête du royaume. De nature belliqueuse, il organise de nombreux tournois pour défier les chevaliers de Silversky, ce qui le rend très populaire auprès du peuple. Théodose II est cependant insatisfait de ne pouvoir utiliser ses talents guerriers, étant donné l'absence d'ennemi sérieux à la couronne. En 254, il entreprend d'étendre le service militaire et de le réformer, ce qui augmente considérablement le potentiel offensif du royaume. L'occasion de prouver sa valeur au combat se présente quelques années plus tard, lorsqu'il apprend de ses conseillers qu'une petite cité-Etat sur Arakas gagne en influence sur cette île et pourrait, à terme, représenter un danger pour le royaume de Goldmoon. Théodose II organise quelques accrochages maritimes et terrestres sur Arakas, en vue de créer un cassus-belli avec la cité d'Orkanis. C'est en 267 que la guerre éclate, la cité-Etat faisant appel à son alliée Windhowl. La guerre est de justesse gagnée par les troupes royales en sous-nombre, grâce à une stratégie militaire audacieuse qui a partagé l'armée ennemie en deux et pouvant être ainsi vaincues une par une. Le traité de paix stipule que la ville de Windhowl passe sous protectorat royal, marquant ainsi la première conquête du royaume en dehors des terres de Raven's Dust. Contrairement à la légende populaire, Théodose II doit son surnom de borgne non pas à la perte de son oeil gauche lors d'une bataille, mais à un accident de chasse. Il décède en 276 suite à près de trente années de règne.

Théodose III (276 à 283)
Probablement neveu du roi-borgne, Théodose III fut pendant deux ans le premier duc de la cité de Windhowl avant d'être élu à la tête du royaume. Son oeuvre fut entièrement dédiée aux violentes répressions à l'égard de la population insoumise de la ville de Windhowl. Il mourut d'une blessure purulente à l'abdomen, séquelle de sa lutte contre une bande armée d'Arakas, en l'an 283.

Théodémir II (283 à 298)
L'élection de Théodémir II s'est déroulée dans un climat de panique face aux meurtres nocturnes de nobles dans la capitale du royaume. Promettant une enquête rapide et un châtiment exemplaire il a été élu à l'unanimité des voix, ce qui représente l'une des deux exceptions dans l'histoire de la monarchie élective. Les enquêteurs royaux découvrirent non sans mal l'identité des assassins, qui se sont révélés être un groupe d'indépendantistes windhowliens se faisant appeler les Dagues du Vent hurlant. Ils furent traqués plusieurs années, jusqu'à ce qu'ils soient presque tous arrêtés et jugés. Le règne de Théodémir II s'est terminé dans un climat toujours très tendu avec la population de Windhowl, en 298.

Théodémir III (298 à 308)
Frère du précédent roi, Théodémir II a été porté au trône par une élection marquée par une volonté grandissante d'apaisement envers les windhowliens. Dès son accession au pouvoir, il organisa la réunion d'un concile qui eut pour but de confirmer au temple de Windhowl la primauté dans la hiérarchie cléricale, clôturant ainsi plusieurs siècles de conflits religieux larvés entre les deux Eglises. Le statut d'archevêché a ainsi été reconnu par le clergé de Silversky, geste qui su calmer la résistance latente des habitants de Windhowl sans pour autant la supprimer totalement. Au niveau des relations extérieures, Théodémir III a noué les premiers liens diplomatiques officiels avec la cité-Etat de Stonecrest, alors organisée comme une oligarchie dirigée par un bourgmestre élu tous les cinq ans parmi les plus riches familles de la ville. Il est décédé de vieillesse en l'an 308.

Théodémir IV (308 à 320)
Le seul événement notable du règne de Théodémir IV a été le choc provoqué par la nouvelle, venue de Stonecrest, que des humains dotés d'ailes blanches, noires ou oranges ont été aperçus sur l'île de Stoneheim. Appelés séraphes et se présentant comme des élus divins, les premiers d'entre eux furent accueillis avec étonnement à Silversky et à Windhowl vers l'an 315. En effet, les exégètes n'avaient pas prédits si tôt la révélation de l'Oracle aux humains, confirmant l'approche de la Quatrième Prophétie. Une vague de millénarisme a même été perceptible chez le bas clergé d'Artherk et le petit peuple. A noter qu'à l'époque, les croyances encore marginales envers les dieux Ogrimar et Neerya n'étaient pas organisées. Théodémir IV s'éteint de vieillesse, en l'an 320.

Théophane II le Lépreux (320 - 331)
L'élection de Théophane II par l'assemblée des nobles a été une grande surprise pour le peuple du royaume, étant donné qu'il était marqué physiquement par une léprose au stade avancé. Le visage grêlé de chair boursouflée et ayant perdu l'oreille gauche et trois doigts de la main droite, tout indiquait que le jeune homme allait mourir avant ses vingt printemps. De nombreux candidats issus de la famille des Goldmoon se présentèrent, mais tous se sont mystérieusement rétractés au profit de la candidature de Théophane II, devenue unique. Les sources royales ne précisent pas la raison de cet acte, mais abondent de détails de la vie et de l'oeuvre du souverain. Il se présentait en public la tête recouverte d'une cagoule surmontée de la couronne, ne laissant ainsi pas apparaître les traits de son visage probablement très marqué par la maladie. Très discret et patient, il aimait écouter pendant des heures les doléances de son peuple, tout en étant avare de paroles. Théophane II se contentait de hocher la tête et de répondre  à ses interlocuteurs par une phrase courte et de lente diction. Son oeuvre principale a été de financier la construction à Silversky d'une tour d'étude et de pratique de la magie. Vaincu par la maladie, il décède en l'an 331 à l'âge de vingt neuf ans.

Extraits de "Encyclopédie de l'histoire althéenne, des âges sombres à l'âge des rois", par Tobias.
Avatar de l’utilisateur
Bibliothécaire
Animation (jeu de rôle)
Animation (jeu de rôle)
Messages : 18
Inscription : 23 août 2014, 19:11

17 mai 2015, 03:08

Théodulf IV le Possédé (311 à 334)
L'accession au pouvoir de Théodulf IV fut facilité par son statut de plus proche parent du précédent souverain, le roi-lépreux, qui malgré sa maladie dévorante et son aspect repoussant avait été grandement apprécié par le peuple du royaume. Les sources historiques ne rapportent pas le degré exact de parenté, mais il s'agit probablement d'un neveu. Rapidement après son élection, Théodulf IV a marché dans les pas de son oncle en s'intéressant particulièrement au développement d'une magie officielle au travers de la récente tour royale des mages. Le roi a nommé un archimage à sa tête, le chargeant de regrouper tous les ouvrages de sorcellerie élémentaire éparpillés partout dans le royaume. En effet, à l'époque la pratique de la magie n'était pas aussi régulée et organisée que de nos jours, bien que le tabou des Arts sombres ait été une constante quasiment régulière dans l'histoire. En 332, l'archimage royal Anastasius mourut suite à une expérience officieuse dans son laboratoire, ce qui scandalisa une cour méfiante. Théudolf IV s'est alors empressé d'étouffer l'affaire et de saisir les résultats de l'expérience illégale. Pendant les deux dernières années de son règne, il passa presque tout son temps dans la tour royale des mages pour s'adonner lui-même à la sorcellerie. Le jour du solstice d'hiver 334, on le retrouva mort au centre d'un pentacle rituel sans que personne n'ait pu donner d'explication. C'est pour cette raison qu'il fut nommé le Possédé par la postérité, les contemporains pensant qu'il avait pactisé avec un démon.

Théodémir V (334 à 341)
Peu de temps après l'élection de Théodémir V, un incendie détruisit les greniers à blé de la capitale à l'approche de l'hiver 334, épargnant miraculeusement le temple d'Artherk situé juste à côté. Le roi fit reconstruire les entrepôts de la ville plus au sud dans un endroit moins exposé, tandis que les prêtres de la capitale ont proposé au roi de construire une basilique expiatoire sur l'ancien emplacement des greniers à blé. Uniquement financée par les dons des fidèles, c'est en 339 que fut posé la première pierre de l'immense structure, dont la construction ne sera achevée qu'en 373. Théodémir V s'éteint brusquement en 341, victime d'une chute de cheval.

Théodémir VI (341 à 361)
Fils cadet du précédent roi, Théodémir VI a probablement posé les bases de l'établissement de la future monarchie absolue en renforçant le côté autoritaire de son pouvoir, tout en établissant un vaste système de clientélisme à son profit. Pendant les vingt années de son règne, il ne consulta que sept fois le conseil royal sur des points majeurs de la politique du royaume. Théodémir VI n'a cependant pas modifié les lois fondamentales pour inscrire dans le marbre ses pratiques autoritaires, à cause d'une grave maladie l'ayant frappé en 360 et qui l'emporta dans la tombe l'année suivante.

Théophaste II (361 à 374)
D'après les mémoires apocryphes d'un noble de la cour, Théophaste II a su corrompre les membres du collège électoral pour monter sur le trône. En tant que frère aîné du précédent roi, il a estimé mince ses chances de monter sur le trône à un âge déjà avancé. Son règne fut marqué par le verrouillage des institutions à son profit, alors qu'il associa au trône son fils à partir de 372 pour qu'il n'ait aucun problème à lui succéder. Théophaste II décède de vieillesse deux ans plus tard, en 374.

Théodémir VII (374 à 381)
Fils unique du précédent roi, Théodémir VII n'a même pas assisté à sa propre élection la considérant comme une simple formalité, au vu de la corruption généralisée d'une noblesse arrosée par l'argent de son père et de son oncle lorsqu'ils portaient la couronne. Maladivement avare, Théodémir VII a déployé toute son énergie à rassembler le plus de richesses possible. Son avarice est allé jusqu'à prélever une taxe aux pèlerins venus admirer l'achèvement de la basilique de Silversky. Il mourut à l'âge de vingt sept ans, après avoir refusé de payer trois pièces d'or à un druide pour qu'il le soigne d'un empoisonnement foudroyant.

Extraits de "Encyclopédie de l'histoire althéenne, des âges sombres à l'âge des rois", par Tobias.
Avatar de l’utilisateur
Bibliothécaire
Animation (jeu de rôle)
Animation (jeu de rôle)
Messages : 18
Inscription : 23 août 2014, 19:11

18 mai 2015, 07:13

Théodémir VIII le Grand (381 à 392)
Issu d'une branche cadette de la famille royale n'ayant pas occupé le trône depuis plusieurs siècles, Théodémir VIII a été élu par une noblesse relativement décadente qui n'a plus rien à voir avec celle des temps archaïques du royaume. Il su flatter l'ascendance glorieuse de celle-ci tout en promettant de rendre héréditaire les plus hautes charges civiles et militaires. Dès la première année de son règne, Théodémir VIII se dégagea habilement de cette promesse sans provoquer de fronde de la noblesse, signe d'un grand sens politique. D'un charisme presque surnaturel, il a pu rallier le clergé d'Artherk qui l'appuya dans toutes les décisions stratégiques de son règne, tout en fermant les yeux sur une pratique du pouvoir de plus en plus autoritaire. En 385, Théodémir VIII fit agrandir la capitale en construisant un quartier populaire en la dotant également d'un vaste port commercial, qui deviendra à la fin du Vème siècle le plus important du monde. C'est l'année suivante, en 386, qu'il senti sa position assez solide pour annoncer ce que les juristes de l'époque ont appelé la "Pragmatique Décision" ; détenteur de fait de tous les pouvoirs et violant ainsi les Lois fondamentales favorisant la tempérance, Théodémir VIII déclara tout simplement que ces dernières sont nulles et non avenues, sous le prétexte que son rédacteur le roi Théodébert IV avait agit sous la menace de la noblesse de l'époque. Loin de protester, les grands du royaume, rendus indolents par leur richesse insolente, n'ont opposé aucune résistance. La Pragmatique Décision de 386 marque le début de la monarchie absolue et héréditaire en ligne directe, abolissant la pratique de la monarchie élective parmi les différentes branches des descendants du fondateur du royaume. Ainsi, jusqu'à la récente abdication de Théodore dit le Treizième, tous les souverains suivants sont les descendants directs de Théodémir VIII. Celui-ci meurt quelques années plus tard, en 392.

Théodémir IX (392 à 394)
Premier souverain du royaume à n'avoir jamais été élu du fait de l'instauration par son père de la monarchie absolue héréditaire en ligne directe quelques années auparavant, Théodémir IX n'a régné que deux ans avant de mourir d'une fièvre pulmonaire à l'âge de 37 ans. Il a eu le temps de ne lancer qu'un seul chantier, celui de la crypte royale. Celle-ci fut construite dans les forêts intérieures de l'île de Raven's Dust, loin de la capitale du royaume. Les recherches historiques et archéologiques n'ont pu déterminer la raison de cet emplacement.

Théobald (394 à 401)
Obsédé par l'idée de mourir un jour malgré son jeune âge, Théobald a passé l'essentiel de ses sept ans de règne à chercher vainement un moyen d'accéder à l'immortalité. Harcelant prêtres et mages de la capitale, puisant incessamment dans les caisses du royaume pour financer des recherches insensées, délaissant la conduite de la politique, il se fit rapidement de nombreux ennemis parmi la cour. Il abdiqua à l'âge de vingt ans, acte qui n'avait pas été prévu ni même envisagé depuis la fondation du royaume. Profitant du vide juridique, Théobald a immédiatement couronné sa femme, envers qui il nourrissait un amour immodéré et qui lui succéda sous le nom de Théodora. Trois jours après son abdication, Théobald s'est rendu dans les Montagnes des Railleuses où fut à jamais perdu ses traces.

Théodora (401 à 409)
L'histoire du royaume n'est qu'une suite de noms masculins, généralement ceux des régnants, où le nom des reines n'apparaît à aucun moment. Il existe cependant une seule exception, celle de la reine Théodora, qui fut par ailleurs la seule femme en plus de cinq siècles d'histoire à accéder au pouvoir et à ceindre la couronne de Théodred le Magnifique. Mise sur le trône par son époux Théobald après son abdication, le règne de Théodora n'aura duré que huit années, qui ont cependant marqué profondément les esprits des contemporains. Héritant de caisses royales vidées par son mari et d'une situation économique difficile due à plusieurs hivers rigoureux, sa première décision a été d'ordonner aux maisons nobles d'ouvrir leurs portes aux nombreux indigents qui erraient dans la capitale. Plusieurs taxes ont été également levées pour soulager la souffrance du petit peuple, tout en réduisant le droit de dîme perçu par le clergé d'Artherk. Ayant entendu que l'île désertique de Blackgold est en train d'être colonisée par quelques marchands exilés, Théodora leur a envoyé de l'aide matérielle et des vivres, ce qui fut mal perçu par les banquiers royaux. Populiste pour les uns, soucieuse du bien être de son peuple pour d'autres, la reine Théodora n'a laissé aucun de ses contemporains indifférent. Les rumeurs de l'époque rapportent qu'elle aurait en secret renié sa foi en Artherk pour embrasser celle de la déesse Neerya, ce qui expliquerait sa mort subite en l'an 409 en plein banquet, peut-être victime de l'empoisonnement de la part de l'un de ses nombreux ennemis à la cour et parmi le clergé. De nos jours encore de nombreuses mères racontent à leurs filles l'histoire de la reine Théodora, dont le souvenir du règne est resté vivace dans les couches populaires de la population du royaume.

Théophane III (409 à 420, puis 427 à 441)
Né en 398 et fruit de l'union entre le roi Théobald et la reine Théodora, Théophane III fut couronné dès la mort brutale de sa mère. A peine pubère lors de son accession au trône, il fut l'objet de luttes d'influence entre les nobles du royaume qui réclamaient la régence. Finalement ce fut un parent éloigné qui devint régent au nom du jeune roi, en le protégeant excessivement jusqu'à l'âge adulte. Devenu craintif, timide et peu à l'aise en public, Théophane III fut rapidement impopulaire parmi la noblesse qui commençait à s'agiter et à réclamer un retour à la monarchie élective. Incapable d'imposer son autorité et sa volonté à la cour, il voulu s'éloigner de Silversky en construisant une résidence d'été sur une île située au nord-ouest de Raven's Dust, qui deviendra de nos jours le fief de Bane Gwengad. Le chantier a été achevé en 419 et Théophane III s'y installa rapidement, laissant la gestion du royaume à son ancien régent. Celui-ci a profité de l'absence du souverain pour préparer sa propre accession au trône, ce qu'il fit en 420 en l'usurpant sous le nom de Théophane IV. Cependant le tout-puissant clergé de Silversky se prononça pour le roi légitime, déclenchant une guerre civile qui a plongé le royaume dans un chaos sans précédent. Après un conflit fratricide de sept ans, le royaume fut à nouveau unifié au profit de Théophane III. La deuxième partie de son règne fut marquée par les séquelles de la guerre civile, le royaume ne s'étant pas complètement remis du départ massif en exil de la noblesse, des nombreux morts dû au conflit et à la destruction d'une partie de Silversky et notamment du château royal. Théophane III meurt d'épuisement en 441, peu de temps après avoir achevé la reconstruction de la capitale.

Théophane IV l'Usurpateur (420 à 427)
Nommé régent pendant plusieurs années lors de la minorité du roi Théophane III puis gouverneur du royaume par la suite en l'absence du souverain, celui qui a usurpé le trône sous le nom de Théophane IV pendant sept années laisse un mauvais souvenir dans la mémoire collective du royaume. De plus, étant donné que les archives administratives de son règne ont été brûlées lors de la guerre civile, ses réalisations et ses actions en tant que dirigeant ne sont connues qu'au travers de l'inventaire fait par le roi légitime, une fois son pouvoir restauré. Il n'est donc pas étonnant qu'il soit décrit comme sournois et patibulaire, bien qu'en réalité il en fut certainement autrement, notamment car l'usurpation ne fut possible que grâce à l'appui d'une partie de la noblesse de cour et de l'administration en place. Le clergé de Silversky, resté fidèle au roi légitime, apporte néanmoins de nombreux détails sur le conflit. La loi martiale fut décrétée dès 420 et ne prendra fin qu'avec la chute de Théophane IV sept ans plus tard, laissant une partie de la capitale détruite et les finances du royaume à sec. Il met fin à ses jours lorsque les gardes royaux de son ennemi investissent Silversky, en se jetant du haut du donjon du château royal. Son corps fut ensuite jeté dans une fosse commune.

Extraits de "Encyclopédie de l'histoire althéenne, des âges sombres à l'âge des rois", par Tobias.
Avatar de l’utilisateur
Bibliothécaire
Animation (jeu de rôle)
Animation (jeu de rôle)
Messages : 18
Inscription : 23 août 2014, 19:11

04 nov. 2018, 17:41

Théodulf V (441 à 451)
A la mort de son père, Théodulf V fut pris de regrets pour n'avoir pas su l'aider. Il fit ériger une stèle en son honneur à Silversky, témoignage du respect et de l'admiration porté à son défunt roi. Pendant son règne, il entreprit de développer le commerce pour remplir les caisses vides du royaume, se déplaçant lui-même sur les mers pour conclure les accords d'échange et de commerce. Cette activité lui fut fatale au cours de l'année 451, lorsque son bateau sombra au milieu d'une tempête.

Théodulf VI (451 à 463)
Le frère cadet de Théodulf V monta sur le trône malgré lui. Son goût pour l'oisiveté et la musique rehaussa l'humeur du royaume, attirant troubadours et ménestrels pour le divertir et devenant leur mécène. Ce furent 12 années durant lesquelles la trésorerie du royaume encore fragile fut de nouveau vidée, mais où le peuple fut bercé par les chants et les tournois lyriques. Il succomba très certainement d'une maladie du foie.

Théodulf VII (463 à 471)
Aîné des fils légitimes de Théodulf VI, Théodulf VII hérita d'une situation économique catastrophique. Devant la recrudescence de pillards et de mendiants, il choisit de faire construire une caserne militaire à coté du château, afin de l'en protéger. Il formera ainsi une garde d'élite du royaume. Mal assuré devant son frère, bâtard du roi et avide de pouvoir, il se laissa convaincre de partir en guerre pour trouver des richesses qui soulageront le royaume de sa pauvreté. Durant leur campagne, les deux frères affrontèrent un stratège montant sur l'île de Grim Hawk, celui qu'on surnommera plus tard le Roi Noir. Théodulf VII fut retrouvé mort dans sa tente au matin de l’assaut final, empoisonné, et l'issue de cette campagne guerrière fut assez mitigée.

Théodebert V (471 à 478)
Bagarreur et en besoin de reconnaissance, le bâtard de Théodulf VI, ainé de Théodulf VII, avait fait sa place à la cours en tant que conseiller et bras droit du défunt roi. Son charisme convainquit la noblesse de lui attribuer la régence du royaume jusqu'à la puberté du trop jeune fils de Théodulf VII. Il prit le prince sous son aile et lui enseigna l'art de la guerre et de la diplomatie. Aux 16 ans de l'héritier, Théodebert V lui céda la couronne avec fierté et bienveillance, l'accompagnant ensuite tout au long de son règne.

Extraits de "Encyclopédie de l'histoire althéenne, des âges sombres à l'âge des rois", par Tobias.
Avatar de l’utilisateur
Bibliothécaire
Animation (jeu de rôle)
Animation (jeu de rôle)
Messages : 18
Inscription : 23 août 2014, 19:11

10 nov. 2018, 13:50

Théopold le Conquérant (478 à 528)
Né en 462, règne à 16 ans, mort à 66 ans
Coureur de jupons, Théopold eu 13 enfants de ses différentes épouses. Héritant aussi de l'ambition de son oncle, il entreprit de repousser les frontières du royaume de Goldmoon. Il envahit les terres d'Arakas jusqu'à la cité de Lighthaven à l'extrême ouest de l'île et envoya des troupes pour asseoir l'autorité royale à Orkanis en pleine rébellion. Ses soldats y furent frappés d'un mal soudain qu'on attribua à une malédiction, figeant la cité d'Orkanis détruite dans un hiver glacial. Théopold se tourna vers les mages du royaume et c'est un obscure prédicateur, dont le nom est ignoré de l'histoire, qui lui aurait fait part d'une terrible vision : à sa mort, ses 13 fils se déchireront le royaume et le diviseront dans le sang. Refusant la division de ses terres durement conquises et unifiées, il fit déclarer qu'après son décès, son héritier serait le vainqueur d'un tournoi à mort opposant les 13 frères.

Théodore le Treizième (528 à 542)
Né en 492, règne à 36 ans
Cadet des 13 fils de Théopold, Théodore n'avait aucune appétence pour le pouvoir. La guerre autant que la paperasse générée par la diplomatie ou les accords de commerce l'ennuyaient, si bien qu'il usa d'autant de subterfuges que d'espiègleries pour éviter les conseils royaux et toutes les affaires de la couronne. Pourtant, à la mort de son père, il ne put échapper au tournoi contre ses 12 frères ainés. Ignorés par ces derniers, il les vit s'affronter et s'entretuer. Lorsque le dernier encore debout et grièvement blessé se tourna vers lui, son astuce consista à l'éviter jusqu'à ce qu'il succombe à ses blessures. Le désintérêt de Théodore XIII pour la gouvernance divisa les partisans les plus proches de la couronne. Les plus déçus rejoignirent la cause du noble Bane Gwengad qui entra en rébellion contre Théodore en l'an 539. L'éclat déclinant de la couronne de Goldmoon continua à faire sombrer le royaume dans une période trouble.

En l'an 524, l’aîné de ses deux enfants, Théokrat, alors âgé de 12 ans, disparu lors d'une bataille entre Silversky et Lighthaven. Il refit surface des années plus tard, peu avant la rébellion menée par Bane. Voyant son père dépérir sous le poids de la couronne et désabusé par les jeux de pouvoir et les guerres à mener, Théokrat le convainquit d'abdiquer pour rétablir une monarchie élective. Bien que cette décision fut bien accueillie et soutenue par une moitié de la population, une autre moitié, en particulier certains hommes et femmes de la cour, n'approuva pas la nouvelle sans y apporter de ferme opposition.

Delilah naquit en 522. Vouée à Artherk et son clergé, elle fut d'une grande aide pour soulager et rassurer le peuple, suivant les traces de son mentor, l'évêque Crownbanner. Alors que son père prit la décision d'abdiquer, elle aurait souhaité prendre le pouvoir aux côtés de son frère pour rétablir Goldmoon et regretta le retour à la monarchie élective. Par devoir, elle suivit son père en exil, s'éloignant du peuple et de la couronne. En 545, elle eut l'audace d'être candidate au trône. Mais en ces temps incertains, le peuple ne vota pas pour elle.


Extraits de "Encyclopédie de l'histoire althéenne, des âges sombres à l'âge des rois", par Tobias.
Avatar de l’utilisateur
Bibliothécaire
Animation (jeu de rôle)
Animation (jeu de rôle)
Messages : 18
Inscription : 23 août 2014, 19:11

10 nov. 2018, 13:53

Théobald II de nom Mordrick Maensel (août 542 à décembre 544)
L'élection de Mordrick Maensel, célèbre détenteur de l'épée de puissance, fut l'expression du peuple de voir un homme fort et volontaire à sa tête pour redresser le royaume. Épaulé par Derran Talandre, Mordrick se concentra sur le maintient de l'ordre et la refonte des armées. En décembre 543, une célèbre expédition accosta sur des terres jusque là inexplorées qui allaient changer le cours de l'histoire. Elle furent nommées le Draconis Sanctum. Les alliances faites pour réussir cette expédition furent fortement controversées. Théobald II se rendit compte que la tâche politique et diplomatique des rois n'était pas pour lui, aussi il délégua ces affaires durant son règne. Dans le même temps, le retour à la monarchie élective avait calmé les esprits dans les clans insoumis de Lighthaven.

Théodebert VI de nom Metanas (janvier 544 à février 544)
Homme de caractère, il se dit encore qu'il décida de se présenter aux élections durant une soirée arrosée avec quelques clients. Le pari fut tenu et il prit sa campagne au sérieux. Il fut alors le premier surpris de son élection, qui dénotait avec les deux précédents rois hommes d'armes. Son règne ne dura pas, Théodebert VI étant finalement totalement désintéressé de la politique et des affaires générales du royaume. Il retourna au service de ses clients à la taverne de Silversky avec entrain.

Théodulf VIII de nom Uriel (mars 544 à décembre 544)
Uriel fut élu souverain de Goldmoon en mars 544, après avoir gagné la citoyenneté de Goldmoon en 541. Il sera retenu dans l'Histoire comme étant un roi bâtisseur et soucieux de développer la richesse du royaume. Originaire de Blackgold et héritier d'une grande famille d'antiquaires-marchands, son élection fut largement due à l'influence commerciale qu'il aura développée dans le duché de Windhowl, en l'étendant ensuite au royaume tout entier. Ainsi, le niveau de vie du peuple de Goldmoon s'est sensiblement relevé. Cependant l'héritage d'Uriel au royaume n'est pas seulement de nature économique. En effet, il laisse derrière lui de nombreux dossiers en suspend, notamment au niveau diplomatique et religieux, sujets délicats pouvant se révéler explosifs. A la fin de son mandat, au moment de passer la couronne entre les mains du prince Théokrat et conformément à la tradition, il souhaita que son nom de règne soit retenu sous le nom de Théodulf VIII. Uriel retourna à la vie civile et retrouva son comptoir à Windhowl.

Théophane V de nom Varriw (mai 545 à février 546)
Le trône vacant fut occupé par le prince Théokrat jusqu'à l'élection d'un certain Varriw, originaire des terres de Grimhawk, en mai 545. Dès son intronisation, il choisit le nom de règne de Théophane V. Son règne fut placé sous des sombres augures... Le Seigneur-sorcier qui gagnait en puissance parvînt à affaiblir des protections magiques levées par la Main gantée de Spellshore. Il pu envoyer ses sbires par delà les mers pour propager le chaos sur les îles du royaume. Les villes et villages de l'île d'Arakas furent partiellement détruits. Devant ce saccage, la popularité du roi chuta progressivement et la reconstruction obligea le royaume à puiser dans ses finances encore fragiles. Il décida de rendre la couronne et de retourner à la vie civile en février 546. Il conserva durant son règne un grand respect pour les traditions et les alliances historiques de Goldmoon, tout en marquant sa volonté d'ouvrir les esprits.


Extraits de "Encyclopédie de l'histoire althéenne, des âges sombres à l'âge des rois", par Tobias.
Avatar de l’utilisateur
Bibliothécaire
Animation (jeu de rôle)
Animation (jeu de rôle)
Messages : 18
Inscription : 23 août 2014, 19:11

10 nov. 2018, 13:54

Prince Théokrat (vacance du trône de février 546 à décembre 547)
De retour avoir passé quelques semaines en haute mer afin de former le nouveau contingent de la marine royale, le prince Théokrat assura la régence durant plusieurs mois. Après ce qu'on nommera la Grande reconstruction, le poids de la menace qui pesait sur les habitants se faisait sentir. Profitant du retrait des vaisseaux royaux dans certaines îles, des pirates se rapprochèrent des côtes de Goldmoon. Au cours d'une expédition d'ampleur, engageant tous les volontaires du royaume, le Prince Théokrat parvint à libérer l'un de ses plus fidèles Capitaine, Kirk Hancook.

Théodebert VII de nom Kirk Hancook (décembre 547 à
Son étrange disparition, alors qu'il était sur les traces d'une relique ancestrale, souleva nombre de questions à la cours et dans les rangs de la marine sur l'existence d'un traître. De retour à la cours le Capitaine pris la mesure des difficultés rencontrées par la maison royale et montra un intérêt grandissant pour les enjeux politique et commerciaux de Goldmoon. Il épousa la princesse Delilah au premier jour du printemps de l'an 547. Ces faits d'armes et sa stature furent appréciés du peuple. Soutenu par la famille de sang royal, et bien que jalousé par une partie de la noblesse rétablie, son élection par le peuple de Goldmoon fut incontestable.


Extraits de "Encyclopédie de l'histoire althéenne, des âges sombres à l'âge des rois", par Tobias.
Verrouillé